• Modifier la fiche
  • Télécharger la fiche

Fiche de totem : Adélie

Pas de photo Floches Noir et Blanc

Floches

Intérieur : Blanc
Extérieur : Noir

Classification

  • Sous-Embranchement Vertébré
  • Classe Oiseaux
  • Ordre Sphenisciformes
  • Famille Palmipèdes

Caractéristiques

  • Taille 60-70 cm
  • Poids 3.8 à 6.8 kg
  • Longévité 
  • Portée 2 oeufs
  • Gestation 125 jours
  • Protection Espèce non-protégée
Carte de localisation

Le Manchot Adélie vit en Antarctique.

Il pèse entre 3,2 kg et 3,5 kg en temps normal, mais il peut atteindre 7 kg avec la graisse. Il mesure entre 60 cm et 70 cm.

Les adultes portent un plumage blanc à la gorge, le ventre et sous les nageoires. Le reste du plumage est noir bleuté après la mue, puis noir de jais.

Les jeunes eux présentent un plumage blanc sous la tête qu'ils gardent jusqu'à leur première mue vers 14 mois.

L'espèce est présente sur toute la côte antarctique et les îles voisines. La population totale était estimé à environ 2 445 000 couples répartis sur 161 colonies auxquels il faut rajouter les oiseaux ne se reproduisant pas. Au moment de la reproduction, les manchots établissent leurs colonies sur des terrains disposant d'un accès facile à la mer et non recouverts par la glace. Une colonie peut être composée de quelques dizaines de couples jusqu'à plusieurs centaines de milliers. Six colonies dépassent les 200 000 individus. La population des colonies comprend aussi des individus ne se reproduisant pas (30 %). Le manchot Adélie est un animal marin ; il passe environ 90 % de sa vie dans l'eau. En mer, ils vivent en groupes composés de 5 à 10 individus sauf à proximité des colonies pendant la période de reproduction. Les manchots Adélie nagent à une vitesse d'environ 7 km/h, mais ils sont capables d'atteindre brièvement le triple de cette vitesse. Ils nagent entre 3 et 5 mètres de profondeur et font surface régulièrement pour respirer. Lorsqu'ils rentrent à terre, ils font surface plus souvent afin de trouver un endroit où accoster. Quand il n'y a pas de plage, ils peuvent atteindre des rebords de 2 m en accélérant rapidement. En marchant, ils atteignent une vitesse de 2 km/h en comptant les pauses prises pour se reposer. Ils peuvent aussi glisser sur leur ventre quand il y a de la glace en poussant avec leurs pattes. Si le vent souffle dans leur dos, ils peuvent en profiter pour atteindre des vitesses supérieures à celle de leur marche.

En fonction de la latitude, la reproduction commence vers la fin de septembre ou à la mi-octobre. La durée de la reproduction est d'environ 125 jours. Les femelles commencent à se reproduire entre 3 et 7 ans ; les mâles commencent entre 4 et 8 ans. Les nids sont construits avec des galets sur des crêtes rocheuses afin d'empêcher que les œufs soient en contact avec l'eau. La pondaison commence entre le 1er et le 7 novembre selon la latitude. Elle est synchronisée au sein de la colonie ; la majorité des pondaisons ont lieu dans un intervalle de dix jours. Une couvée comporte habituellement deux œufs. Les femelles âgées pondent plus tôt que les jeunes. Les deux parents se partagent la couvaison ; les mâles y passent quelques jours de plus que les femelles. Une fois les œufs éclos, ils se partagent équitablement la tâche de nourrir les poussins.

Les poussins pèsent environ 85 g à la naissance et sont recouverts de duvet. Au début, un des parents surveille en permanence ses poussins tandis que le deuxième va chercher de la nourriture. Au bout de trois semaines, les besoins en nourriture des poussins deviennent trop importants et les deux parents doivent s'en charger en même temps. Les poussins se regroupent près de leur colonie en crèches. Ils reviennent aux nids quand un de leurs parents, de retour, les appellent. Ils atteignent leur masse adulte entre 40 et 45 jour et ils commencent à remplacer leur duvet par des plumes. Ils deviennent indépendants de leurs parents vers l'âge de 50 jours.

Durant la période de la reproduction, les manchots se nourrissent principalement de krill antarctique et de calandre antarctique. Plus les colonies sont proches du plateau continental, plus le krill est prédominent dans l'alimentation. Durant l'hiver, les manchots vivent dans les eaux au nord du cercle Antarctique. La durée du jour y est plus longue et la le régime alimentaire plus variée que près du continent. On y trouve notamment le krill antarctique, diverses espèces de poissons lanternes et des calmars. Les manchots Adélie sont d'excellents plongeurs et sont capables de retenir leur respiration plus longtemps que la plupart des autres espèces de manchots. Les plongées à la recherche de nourriture durent en moyenne entre 115 et 230 secondes. La profondeur de la plongée est usuellement entre 30 et 60 mètres, ils sont capables de descendre en dessous de 170 m.

Pendant la reproduction, quand les parents doivent nourrir leurs poussins, ils plongent en continu pendant 2 à 4 heures, se reposent puis recommencent. Ils rentrent au nid avec jusqu'à 1 kg pour leurs poussins. Comme ils vivent en colonies, les manchots doivent s'éloigner de la colonie pour chercher leur nourriture. Dans le cas d'une petite colonie, les oiseaux peuvent s'éloigner d'une dizaine de kilomètres pour pêcher, mais dans les grandes colonies ils sont parfois obligés à faire jusqu'à 100 km.

Dernière révision par Baboun le 13 juillet 2018 (Historique)

Signaler cette fiche