• Modifier la fiche
  • Télécharger la fiche

Fiche de totem : Aguarà

Pas de photo Floches Jaune et Noir

Floches

Intérieur : Noir
Extérieur : Jaune

Classification

  • Sous-Embranchement Vertébrés
  • Classe Mammalia
  • Ordre Carnivora
  • Famille Cannidé

Caractéristiques

  • Taille 70 à 95 cm
  • Poids 25 à 30 kg
  • Longévité 
  • Portée 2 à 5 petits
  • Gestation 
  • Protection Inconnu
Carte de localisation

L'aguará (nom espagnol du loup à crinière) est un mammifère appartenant à la famille des Canidae. Ce loup est l'unique représentant du genre Chrysocyon. Malgré le fait qu'il ressemble à un ou à un grand renard, le loup à crinière est une espèce distincte parmi les autres espèces de canidés.

Le loup à crinière est le plus grand des canidés vivant en Amérique du Sud. Il mesure de 1,20 à 1,30 m de long, de 75 à 90 cm de haut pour un poids allant de 20 à 25 kg. Il n'y a pas de variation géographique ni de dimorphisme sexuel chez cette espèce.

Le loup à crinière doit son nom à la longue et abondante toison noir que l'on peut voir sur son encolure et ses épaules. Il est beaucoup plus étroitement lié au renard qu'au loup. Il a la fourrure brune, de grandes oreilles. Les longues pattes fines du loup à crinière ne seraient rien d'autre qu'une adaptation à son milieu de vie essentiellement constitué par de hautes herbes. Avec un manteau rouge doré, au long museau et a ses grandes oreilles dressées, il est semblable en apparence au renard roux.

La dentition du loup à crinière reflète ses habitudes alimentaires. Comme cet animal ne tue pas ou manger de grosses proies, ses carnassières supérieures (dents de cisaillement) sont réduites, ses incisives supérieures faible, et ses canines sont longues et minces.

Le loup à crinière est une espèce que l'on ne trouve qu'en Amérique du sud. On peut l'observer au sud du Brésil, au Paraguay, au nord de l'Argentine, à l'est du Pérou et en Bolivie.

Le loup à crinière préfère les habitats ouverts dans les hautes prairies, les faibles maquis de forêts et même les zones marécageuses. Au Brésil, cette espèce se trouve dans le cerrado, une vaste zone de forêts claires et des savanes qui est l'un des "hot-spots" les plus importants du monde de la biodiversité.

Le loup à crinière est un chasseur opportuniste, dont les proies varient du petit vertébré jusqu'au paca. Habituellement, son régime alimentaire se compose de lapins, de petits rongeurs, d'oiseaux, de tatous et plus rarement de reptiles, d'insectes et de poissons. Il consomme également des fruits de saison. Pour chasser, ce canidé traque sa proie dans les hautes herbes puis pratique ce que l'on appelle le mulotage, une technique de chasse propre aux renards.

Le loup à crinière est une espèce monogame, bien que mâles et femelles ont tendance à vivre de manière indépendante, sauf pendant la saison de reproduction. Contrairement à d'autres loups qui vivent dans des systèmes de reproductions coopératives, le loup à crinière est essentiellement solitaire. On sait peu de choses sur la reproduction de cette espèce.

La période de gestation en captivité est similaire à celle des autres canidés et dure environ 65 jours. La femelle donne naissance à une portée de 1 à 5 chiots chaque année, avec une moyenne de 3 qui naissent entre les mois de juin et octobre. À l'origine, on pensait que la femelle s'occupait seule de sa progéniture, les allaitant pendant environ 15 semaines. Cependant, il a été observé chez les mâles vivant en captivité que ceux-ci peuvent également s'occuper des petits en aidant à les nourrir. Les jeunes atteignent la maturité sexuelle et se dispersent vers l'âge de 1 an, mais ne se reproduisent habituellement pas avant leur deuxième année.

À l'état sauvage, la longévité du loup à crinière est actuellement inconnue. En captivité, l'espérance de vie de l'espèce est de 12 à 15 ans avec un record de 16 ans.

Le loup à crinière est avant tout un prédateur nocturne. Il chasse la nuit, au crépuscule et à l'aube, les journées étant généralement consacrées au repos. Il lui arrive également de s'activer durant la journée dans des zones à l'écart des humains.

L'unité sociale de base du loup à crinière est le couple. Ces animaux partagent une plage de résidence permanente d'environ 27 km², mais restent assez indépendants l'un de l'autre. Les frontières entre les territoires sont strictement respectées, chaque couple restant parfaitement sur leur propre territoire. Celui-ci est délimité par les excréments régulièrement déposés dans des endroits particuliers Les mâles solitaires restent aux bords de ces territoires et remplacent les mâles décédés.

Le loup à crinière émet trois types de vocalisation. Le premier est un simple roulement de gorge qui est souvent entendu après le crépuscule, un autre un sifflement aigu, et le dernier un grondement que l'on entend lors les comportements agressifs.

Dernière révision par Springer le 19 avril 2018 (Historique)

Signaler cette fiche