• Modifier la fiche
  • Télécharger la fiche

Fiche de totem : Kolonok

Photo de Kolonok Floches Gris foncé et Blanc

Floches

Intérieur : Blanc
Extérieur : Gris foncé

Classification

  • Sous-Embranchement Vertébrés
  • Classe Mammifères
  • Ordre Carnivores
  • Famille Mustélidés

Caractéristiques

  • Taille 25 et 39 cm
  • Poids 360 à 820 g
  • Longévité 5 - 6 ans
  • Portée De 2 à 12
  • Gestation 29 jours
  • Protection Inconnu
Carte de localisation

La belette de Sibérie ou Kolonok mesure généralement entre 25 et 39 cm de long pour un poids de 360 à 820 g. La queue mesure entre 13 à 21 cm. Les mâles sont plus grands et plus corpulents que les femelles. Le pelage est de couleur brun pâle virant graduellement vers le brun-jaunâtre. Le bout de la queue peut être d'un brun plus foncée de brun que le reste du corps sans jamais être noire.

Alors qu'auparavant on pensait que la belette de Sibérie et la belette du Japon étaient une seule et même espèce, des études récentes sur l'ADN mitochondrial soutiennent l'hypothèse qu'elles sont en réalité deux espèces différentes.

La belette de Sibérie vit en Asie orientale, au nord de la mer d'Okhotsk, et au sud de Kwangtung en Chine. Dans le sud-ouest on peut l'observer au bord du Tibet et du désert de Gobi jusqu'au nord de la Thaïlande. On le trouve également en Corée du Nord. Elle a été introduite dans les îles Sakhaline et dans certaines îles du Japon.

À Taïwan, la belette de Sibérie se trouve principalement dans les forêts secondaires à une altitude de 1400 à 1700 m. On la trouve occasionnellement dans la forêt primaire et les plantations de conifères. Elle habite surtout la taïga et les forêts proches de cours d'eau. Elle s'approche parfois des lieux habités.

La belette Sibérie, comme beaucoup d'autres membres du genre Mustela, sont des prédateurs efficaces et féroces. Elle se nourrit de rats des rizières (Rattus argentiventer) dans les zones côtières du sud de la Chine. Dans certaines parties de son aire de répartition elle se nourrit de sternes naines (Sterna albifrons) et de leurs oeufs.

Dans les forêts subtropicales de Taïwan, la belette a été observée se nourrissant de petits mammifères tels que des musaraignes, des rats et des souris. Lorsque ces animaux se font rares, notre mustélidé peut changer son régime alimentaire en mangeant des insectes tels que des coléoptères, des larves et d'autres invertébrés. La belette de Sibérie stocke ses proies pour une consommation ultérieure, en particulier pour les manger pendant l'hiver. En période de disette, elle effectue des migrations de masse.

La belette de Sibérie se reproduit chaque année au cours de la fin de l'hiver et au début du printemps. Plusieurs mâles peuvent courtiser une femelle, et les combats entre mâles peuvent se produire. La période de gestation est d'environ 29 jours et les naissances ont lieu d'avril à juin. Une portée compte en moyenne 5 petits, mais leurs nombre varie de 2 à 12. Les nouveau-nés sont nidicoles et n'ouvrent les yeux à l'âge de 1 mois de l'âge. L'âge de sevrage de cette belette est de 56 jours et la maturité sexuelle est atteinte à environ 2 ans.

Une étude des populations sauvages au Japon a montré que la longévité moyenne de la belette de Sibérie était d'environ 3 ans. L'âge maximum pour l'espèce est de 5 ou 6 ans. Un spécimen en captivité a vécu jusqu'à l'âge de 8 ans et 10 mois.

La belette de Sibérie est un animal nocturne et crépusculaire. Cet animal est généralement solitaire sauf en période de reproduction. Elle est assez territoriale, même si elle est connue pour effectuer des migrations lors de pénuries alimentaires. Certains spécimens ont été observé se déplaçant sur près de 8 km en 1 nuit.

La belette de Sibérie, tout comme les autres mustélidés, est capable de tenir tête à ses éventuels prédateurs, même s'ils sont plus grand qu'elle. Les principaux prédateurs des belettes sont probablement les grands rapaces, tels que les hiboux et les faucons.

Dernière révision par Aboud le 21 septembre 2018 (Historique)

Signaler cette fiche